Rechercher :
vendredi 14 avril 2017

Céline Alvarez


Par Charles Lostis, vendredi 14 avril 2017 à 11:29 :: - A propos du sytème éducatif
Enfin une bouffée d'espoir pour les enfants dans l'école



mercredi 12 avril 2017

Renouveler l'enseignement des mathématiques.


Par Charles Lostis, mercredi 12 avril 2017 à 17:26 :: - A propos du sytème éducatif
Force est d'admettre que l’enseignement des mathématiques en France soulève de nombreuses questions. Les deux principales étant :

- Pourquoi déclenche-t-il autant de stress et de rejet ?
- Pourquoi les connaissances apprises sont-elles aussi rarement réutilisées dans la vie quotidienne ?


dimanche 26 janvier 2014

Renoncer aux certitudes. Explorer les possibles


Par Charles Lostis, dimanche 26 janvier 2014 à 09:59 :: - A propos du sytème éducatif
Dans la foulée de l'excellent livre "La bonne idée existe" de Luc de Brabandere et Alain Iny, cultivons donc le doute en focalisant sur la place des enseignants de second degré dans le système éducatif français.

La fonction de l'enseignant a été définie à une époque qui avait ses caractéristiques propres.

mardi 13 janvier 2009

Réformer le système educatif ?


Par Charles Lostis, mardi 13 janvier 2009 à 17:12 :: - A propos du sytème éducatif

Peut-on se souvenir du mathématicien français, Emile Borel, qui en juillet 1914, dans la Grand Amphi de la Sorbonne disait aux politiques de l'époque que chaque réforme de l’école la déstabilise et qu’il lui faut 5 ans pour retrouver son efficacité. Et si les difficultés actuelles de l’école étaient aussi alimentées par la multiplication des réformes ?
Enseignant de l’Education Nationale aujourd’hui en retraite, je voudrais témoigner. En 37 ans de carrière je n’ai pas cessé de faire des réformes. Chaque Ministre qui arrive y va de sa petite lubie. Sachant qu’il a peu de temps devant lui, il lui faut aller vite. Alors pas de concertation, pas de formation, pas de moyens. La plupart de ces réformes ne sont jamais arrivées à leur terme, car le Ministre suivant, qui a, lui aussi, sa petite idée, laisse la réforme de son prédécesseur tomber en désuétude. Et certains osent parler de l’immobilisme de l’Education Nationale ? Ne serait-ce pas plutôt un raz le bol des réformes qui demandent beaucoup d’énergie pour un résultat hypothétique. De plus clamer haut et fort que l’école n’est pas bonne et qu’il faut la réformer est un message bien reçu de certains élèves et parents en mal d’estime de soi. Dans leur esprit, leurs difficultés sont dues au système et donc cela dégage leur responsabilités. Ils peuvent même se sentir victime du système et devenir agressifs.

Supprimer la carte scolaire, bivalence des profs, promotions au mérite... Des idées déjà essayées et qui ne marchent pas. Radotage les idées d'hier, incapacité à explorer une grande variété d’hypothèses et à construire des alternatives, non écoute de tout ce qui peut contredire son idée, mépris à l’égard de ceux qui osent émettre des objections, refus d’anticiper les conséquences de ses décisions, passage à l’acte de nature impulsive, quand on y regarde de plus près on constate que les responsables politiques (de tous bords) développent des attitudes qui sont celles de nos élèves en difficulté.
Des hommes politiques qui, ne tirant pas les leçons du passé, n’anticipant que les avantages de leur projet et rarement les inconvénients prévisibles dysfonctionnent sur le plan cognitif.
Et si la grande réforme de l’Education Nationale était de ne pas faire de réforme pendant un mandat présidentiel ? Une pause au profit d’une réflexion au fond étalée sur une période de 5 ans. Et qu’on nous épargne ces foires que sont ces « grandes concertations » dont le rapport final est écrit par avance. Rejeter par principe toutes les idées ressassées depuis des lustres. S’engager à innover, à débrider la créativité autour d’un principe intouchable : tout être humain est doté d’un immense potentiel d’intelligence et il est capable d’accéder à des savoirs abstraits de haut niveau. S’ouvrir aux connaissances nouvelles que l’on a sur le cerveau humain pour imaginer de nouveaux cheminements en direction de ceux qui n’y arrivent pas dans le modèle unique actuel. Beaucoup de ces élèves qui ne réussissent pas dans le système actuel possèdent en effet des qualités qui seraient très utiles à la Société dans un monde en pleine mutation qui justement nécessite de la pensée divergente et de la créativité.


Alors sortons des idées reçues… et innovons…en rejetant la démagogie.

dimanche 3 février 2008

Rapport PISA 2006


Par Charles Lostis, dimanche 3 février 2008 à 10:23 :: - A propos du sytème éducatif
Organisée par l'OCDE depuis l'an 2000, l'enquête Pisa porte, tous les trois ans, sur les compétences des élèves de 15 ans dans les trois grands domaines de la compréhension de l'écrit, des mathématiques et des sciences. Indispensable pour sortir des idées reçues sur le sytème éducatif français.
samedi 14 avril 2007

Idée reçue : 150 000 jeunes sans qualification


Par Charles Lostis, samedi 14 avril 2007 à 14:26 :: - A propos du sytème éducatif
Suffit-il de répéter à l'infini la même ineptie pour qu'elle devienne vérité ? Il en est de cette assertion selon laquelle 150 000 jeunes sortiraient chaque année du système scolaire sans qualification.
dimanche 7 janvier 2007

Parents : donner du sens à l'école


Par Charles Lostis, dimanche 7 janvier 2007 à 14:08 :: - A propos du sytème éducatif
Peut-on transposer sur les élèves d'aujourd'hui l'anecdocte que relate Charles Péguy au sujet des tailleurs de pierres de la cathédrale de Chartres ? Il parle à trois ouvriers sur le chantier.
Le premier ouvrier n'est pas satisfait de son sort. Il ne trouve aucune joie dans son existence. Le deuxième, travaille pour satisfaire ses besoins et ceux de sa famille. Il a une paix relative parcequ'il obéit et fait ce qu'on lui demande. Le troisième répond à Charles Péguy que, lui, bâtit une cathédrale. Il participe à une œuvre sublime.
Le psychiatre, Boris Cyrulnik, note que le bonheur du troisième ouvrier tient à sa représentation mentale de lui même comme créateur d'une œuvre. Représentation qui donnent du sens permettant de supporter l'angoisse et bien des frustrations.

A méditer...
samedi 6 janvier 2007

Supprimer la carte scolaire ?


Par Charles Lostis, samedi 6 janvier 2007 à 14:16 :: - A propos du sytème éducatif
La carte scolaire est un des serpents de mer de l’Education Nationale. Comme d'habitude, de par la structure fonctionnelle de notre cerveau on a tendance à ne voir que les défauts de ce que l’on perçoit et à n’attribuer que des qualités au système que l’on imagine. Mais est-on sûr que la solution d’un problème ne va pas générer plus d’ennuis qu’elle n’en résout ? Il est parfois plus judicieux de seulement atténuer les effets négatifs d’une situation que de la supprimer.
lundi 18 décembre 2006

L'automatisation du savoir


Par Charles Lostis, lundi 18 décembre 2006 à 14:19 :: - A propos du sytème éducatif
Le fait que des élèves en échec à l’école puissent développer un fonctionnement intellectuel de haut niveau dans les groupes de médiation cognitive et rester malgré tout en échec dans les disciplines scolaires a toujours constitué une énigme pour moi.
vendredi 1 décembre 2006

Nouveau livre de grammaire


Par Charles Lostis, vendredi 1 décembre 2006 à 17:35 :: - A propos du sytème éducatif
En avant première : une page du nouveau livre de grammaire.

Nouveau livre de grammaire

Une question : la langue est-elle le fruit de la grammaire ou le contraire ? Tout l'art ne serait-il pas de tricoter les deux, plutôt qu'opposer les deux ?
Toujours est-il qu'avec les bonnes vieilles méthodes qui ont fait leurs preuves on a tout compris de l'adjectif. N'est-ce pas ?
Ce livre est conforme à l'arrêté ministériel du 25 juillet 1910.

1 2 >

« avril 2017
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930





propulsé par DotClear