Des élèves faibles en maths se montraient dynamiques et efficaces dans mes groupes de médiation cognitive.
Avec des exercices non scolaires mais terriblement résistants.

Lire l'article :

Les élèves français doués pour résoudre les problèmes non scolaires.