Le premier est le plus récent, les autres n'étant pas dans l'ordre chronologique de leur écriture. Les articles intitulés "l'élève qui réussit..." font suite à une intervention effectuée en 2005 auprès des meilleurs élèves de la meilleure classe de seconde du meilleur lycée de l'Académie, le lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand.
Vous découvrirez que très tôt le nœud du problème est identifié mais que, non conceptualisé, il ne peut prendre son essor.
Nous l'avons tous vécu, l'école en France est anxiogène. Certains enfants, résilients, surmontent la difficulté. D'autres ses fragilisent et perdent en efficacité intellectuelle. D'autres encore se délabrent psychiquement. Enfin il y a une catégorie d'enfants rongés par les peurs archaïques qui n'ont rien à voir avec l'école.
Une intervention de médiation cognitive permet de ramener les élèves fragiles sur une trajectoire de réussite. Pour ceux qui sont en état de délabrement, il est possible de restaurer leur développement psychique mais sans incidence immédiate sur les résultats scolaires. Ces élèves réussiraient dans les systèmes éducatifs de types nordique moins anxiogènes que le nôtre. Enfin les enfant prisonniers des peurs archaïques relèvent de thérapies qui dépassent de simples enseignants.

Je vous souhaite une bonne lecture en ayant constamment à l'esprit ce qui constitue le paradigme de l'accès au savoir que Jean-Pierre Changeux et Stanislas Deheane expriment bien dans l'article intitulé "Modèles neuronaux des fonctions cognitives" paru en 1991 aux Annales de l'Institut de Philosophie de l'Université de Bruxelles :

"...un cerveau constamment entrain de générer des variétés d'hypothèses internes et de les tester sur le monde extérieur, plutôt qu'un environnement qui impose (et enseigne) des solutions directement à la structure interne du cerveau".


  1. L'anxiété au centre de l'échec scolaire
  2. La peur d'apprendre
  3. L'élève qui réussit a apprivoisé le doute
  4. L'élève qui réussit ne boude pas son plaisir
  5. Toujours l'alternative positive
  6. Térésa Berganza
  7. Janine Reiss
  8. Le chien jaune de Mongolie
  9. Un potentiel intellectuel gigantesque
  10. Le rapport à la nouveauté
  11. L'élève qui réussit n'est pas néophobe
  12. L'élève qui réussit a un bon générateur d'hypothèses
  13. La conduite de défi
  14. Le rapport à l'autre
  15. L'élève qui réussit a un savoir faire social
  16. L'hétérogénéité facteur de progrès
  17. Saisir les indices de progrès